Podeli dobar sadržaj sa prijateljima:

projections  

  

 

projectionsles mots

ils s’échappent de mon inconscient

voyagent dans mon cerveau

entrent en osmose avec mon conscient

sortent du stylo

impatients  les mots

ni parfaits, ni entiers, maladroits

les voici sur le papier

ils s’opposent, s’imposent

comme produit de ma névrose

l’inconscient

que je ne connais pas

 a son propre langage

le conscient le propage

mais non 

c’est du rêve tout ça

vivre mes rêves, rêver ma vie

je voudrais voler les ailes des oiseaux

peindre des mots d’enfants

pour mettre midi à minuit

le soir au matin

repeindre les mondes en blanc

être la différence qui pense

et encore plus pour rafler les noms

il faudrait aussi écrire les mémoires d’un éléphant

renverser un fleuve pour dormir dans son lit

comprendre les hommes pour aider les femmes

comprendre les Dieux pour les aider à mieux faire

être le temps

 l’espace d’un instant

 

un grand silence pour faire entendre les bombes

un remède unique pour soigner tous les mots de la terre

une idée, comme ça, juste pour être une gomme

me glisser dans la tête des dictateurs

et

et effacer des horreurs

 

être une source un jour

un fleuve le lendemain

 un océan ailleurs

être une autre, des autres

 à jamais

un poème raté

un poème édité

mourir d’abord et vivre après

pour vous raconter

pourquoi je suis née comme ça.

 

Zorica Sentic

 

 

 

projekcija

 

reči izlaze iz moje nesvesnosti

putuju kroz mozak

osmozom dopru u moje svesno

izliju se iz mojih prstiju

nestrpljive reči

ni perfektne, ni cele, nespretne

evo ih na papiru

protestvuju, nameću se

kao plod moje nevroze

nesvesnost koju ne poznajem ima svoj lični govor

svesnost ga razmnožava

ali ne

to su samo snovi

živeti moje snove, sanjati moj život

biti ptica, htela bih ukrasti krila pticama

naslikati, izvajati reči dečje

postaviti podne u ponoć

veče pretvoriti u zoru

prebojadisati svet u belo

biti razlika koja misli

i više toga

i pokupiti sva imena

izbrisati reči koje patnju donose

napisati sećanja jednog slona

obrnuti tok rečni – leći u reku kao u sopstveni krevet

razumeti čoveka, pomoći ženi

razumeti Boga, pomoći i njemu

biti vreme

za časak, za trenutak

postati velika tišina da se bombe čuju

pronaći lek da se sve bolne zemaljske reči izleče

jedna ideja , tako , samo da budem guma

da uđem u diktatorske glave

i izbrišem sve njihove misli pogrešne

izvor danas, reka sutra, okean neki drugi dan

biti druga, druge, zauvek

promašena pesma

pesma pevana

umreti pre, živeti posle

da bih ispričala

zašto sam se takva rodila

 

 

Zorica Sentić

 

Podeli dobar sadržaj sa prijateljima: